2016

Stratégie de développement 2016-2030 : examen par l'Assemblée territoriale - SE 20/10/2016

 
Stratégie de développement 2016-2030 : examen par l'Assemblée territoriale - SE 20/10/2016

Le Préfet, administrateur supérieur, a demandé une réunion en session extraordinaire de l'Assemblée territoriale le 20 octobre 2016 pour débattre de l'adoption de la stratégie de développement durable des îles Wallis et Futuna 2016-2030. L'Assemblée territoriale a été réunie en raison de l'urgence pour le Territoire de valider sa stratégie de développement.

               

En effet, cette stratégie fixe pour les 15 ans à venir les orientations de développement du Territoire. Elle doit servir de référence pour la contractualisation du Territoire tant avec l'Union européenne qu'avec l’État pour le financement  des projets de développement.

                     
                                   
Préparé depuis plusieurs mois par les services du Territoire en concertation avec tous les acteurs politiques, coutumiers, économiques et sociaux du Territoire, le projet de stratégie de développement retient 4 secteurs prioritaires (le tourisme, l'accueil d'activités tertiaires délocalisées, l'économie de la mer et le secteur primaire) à même de créer l'indispensable activité permettant la création d'emplois de nature à faire cesser l'exode massif de la population jeune que connaît le Territoire depuis près de 15 ans.
                 

 
Le 25 août dernier, le Conseil territorial, composé des trois chefferies, a émis un avis favorable au projet de stratégie de développement durable des îles Wallis et Futuna 2016-2030. En juin dernier, l'Assemblée territoriale a délégué à sa Commission permanente la responsabilité de débattre de ce document en vue de son adoption. En septembre, la Commission permanente a décidé de reporter l'examen du dossier. L’Assemblée territoriale vient de faire de même en session extraordinaire le 20 octobre, reportant l'examen du dossier à décembre.
       
 

La stratégie de développement constitue un support essentiel du partenariat qui reste à conclure avec l'Union européenne, dans des délais très contraints, afin d'obtenir le financement, par le XIe Fonds européen de développement (FED), du raccordement du Territoire au câble numérique très haut débit reliant Samoa à Fidji.
     

Le refus de l'Assemblée territoriale d'adopter ce texte est susceptible de jeter un doute sur la volonté du Territoire d'obtenir le financement de cette infrastructure par l'Union européenne et donc de compromettre ce projet essentiel pour le Territoire.
 
 

L'aide européenne est en effet destinée à accompagner le développement économique et social d'un pays lorsqu'il est porté par un projet de développement structuré et crédible.

 

> SD WF 2030. version 13-09.avec synthèse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,11 Mb